test

La passion de l’immobilier, l’amour des gens

Publié le par dans Chroniques, Revue de presse

Courtier immobilier agréé, Patricia Deguara manifeste une passion sans bornes pour les différentes facettes de sa profession, notamment en ce qui concerne les relations avec sa clientèle. « L’aspect que j’aime le plus dans mon travail, c’est de voir des étincelles dans les yeux de mes clients qui ont trouvé la résidence de leur rêve, la résidence qui leur tient à cœur. Je me considère comme une personne privilégiée puisque je les accompagne et je les conseille à toutes les étapes liées à l’achat le plus important de leur vie. »

Ayant grandie dans le monde des a affaires, Patricia décide de tracer sa propre voie en 1994. Âgée de 22 ans, elle décide de mettre ses connaissances, ses talents et son cœur au service des gens qui désirent vendre ou acheter une propriété dans la grande région de Québec. À titre de courtier immobilier pour la bannière RE/MAX, elle a che des perfor- mances remarquables. « L’immobilier est un milieu très compétitif. Il faut avoir une grande confiance en soi, posséder des connaissances dans di érents domaines relatifs aux transactions immobilières et sortir des sentiers battus. Atteindre des sommets, c’est très bien, mais il faut être en mesure de les maintenir. Voilà tout un défi. »

Dans son bureau orné de distinctions prestigieuses, Patricia avoue « vivre à 100 milles à l’heure ». Visites de propriétés, rencontres de clients, participation à des émissions de télévision et de radio, rédaction de chroniques immobilières et engagements dans la communauté représentent autant de sujets ins- crits à son agenda. « Mon plus grand dé a été de m’accepter comme fonceuse, de faire confiance à mes intuitions et de prendre pleinement ma place dans la profession. Je veux transmettre ma passion aux plus jeunes, les amener à croire en leur potentiel et les aider à réaliser leurs rêves. » Véritable source d’inspiration pour ses collègues, Patricia Deguara l’est tout autant pour de nombreuses femmes qui souhaitent s’ouvrir de nouveaux horizons.

Tiré du Journal50.com Automne 2016

patricia-journal50_septembre2016