test

Maudite vendeuse !

Publié le par dans Chroniques

Êtes-vous de ceux qui pensent pouvoir se passer d’un agent immobilier ? Et bien, peut-être changerez-vous d’idée à la lecture de cet article.

« Je suis passionnée de mon métier, ma réussite professionnelle est le fruit d’une étroite collaboration avec mes clients, oubliez la vente à pression et les subterfuges « très peu pour moi », mais un climat de confiance nourri et entretenu au fil des ans… depuis maintenant 13 ans ».

Je suis impliquée dans des processus décisionnels et personnels fort importants pour mes clients. Lorsque je travaille pour la vente ou l’achat d’une propriété, je me sens extrêmement choyée de participer à ce projet de vie. Aussi, je mets tout mon coeur et mon énergie à la réussite de cette transaction.

Le marché immobilier actuel montre des signes d’essoufflement, ce ralentissement vient du fait qu’il y a plus d’inscriptions de propriétés à vendre dans tous les secteurs de Québec par rapport au nombre de ventes finalisées en 2005. Les perspectives de ventes faites par la SCHL pour l’année 2007 vont dans ce sens. Elles laissent entrevoir un léger fléchissement du marché équivalent à 2.1 % des ventes par rapport à l’année 2006. En ce qui a trait au taux d’inscriptions dans le S.I.A., la SCHL prévoit une baisse de 18 % pour l’année 2007 et une progression du prix médian des résidences offertes passant de 5 % en 2006 à 2 % en 2007. Nous sommes à l’aube d’un nouveau cycle du marché immobilier où les acheteurs auront de plus en plus de choix et où les vendeurs devront s’armer de patience pour la vente de leur propriété. À la lumière de ces observations, statistiques à l’appui, soyons au devant du marché pour contrer les effets négatifs reliés au ralentissement immobilier.

Comme professionnelle, permettez-moi de vous offrir quelques conseils judicieux… à la poursuite de vos intérêts financiers et immobiliers. Il est entendu que le prix listé tient lieu de force de frappe dans la mise en marché de votre propriété. L’impact de départ d’un excellent « listing » contribue à contrer les fluctua- tions du marché et à mieux cibler notre clientèle. Les acheteurs actuels sont très informés. Occupés, les clients n’ont aucun intérêt à perdre leur temps sur des propriétés trop chèrement mises en marché. Ceux-ci sélectionnent prioritairement des produits répondant à leurs critères en fonction de leurs objectifs financiers, et nous observons ce phénomène dans les différentes strates de prix et de produits du marché.

Pour ceux qui ont pris connaissance de leur nouvelle évaluation foncière et qui se sentent maintenant « enrichis » de cette valeur, dites-vous que ce nouveau rôle triennal 2007-2008-2009 est basé sur une moyenne antérieure calculée sur les ventes des 3 dernières années. Cette évaluation n’est donc jamais représentative du marché actuel. Elle est plutôt un indicateur qui contribue à nous retrouver dans un marché en mouvance. Et rien n’est plus efficace qu’un agent immobilier compétent pour vous guider dans le choix du prix de vente idéal de votre propriété.

Aussi pourquoi prendre un risque, perdre temps et

énergie avec quand vous pouvez avoir recours à de véritables professionnels de l’immobilier à Québec. Vous savez qu’il est toujours préférable de faire affaire avec des gens compétents. Est-ce sage d’oser une transaction « direct du propriétaire » lorsque, malheureusement, cela se solde souvent par un échec financier ou une vente avortée.

une pancarte « sans intermédiaire »

Avec le nombre croissant de propriétés à vendre prévu par la SCHL pour 2007, profitez de l’automne pour mettre en marché votre propriété et devancez les effets néfastes qu’un surplus de propriétés pourrait avoir dans le futur.

Pour faciliter l’accès à la propriété, la SCHL éliminait depuis le 28 juin dernier le droit de demande qui s’applique à l’assurance des prêts hypothécaires pour les propriétaires occupants. De plus, elle assure maintenant des prêts hypothécaires comportant une période d’amortissement prolongé pouvant atteindre 35 ans, ce qui facilitera grandement l’accession à la propriété pour un plus grand nombre d’acheteurs.

Étant mieux informé et préparé aux caprices et aux nouveautés du marché, vous êtes fin prêt à prendre des décisions éclairées. Nul besoin de vous dire que pour mes clients, je suis une femme riche en savoir- faire et en complicité dans la poursuite de leur rêve. Donc, n’hésitez pas à me contacter et j’agirai envers vous avec compétence, diligence et deviendrai votre SUPER VENDEUSE.