test

Léger repli du marché immobilier de Québec au 3e trimestre

Publié le par dans Actualités immobilières, Revue de presse

Publié le 13 octobre 2015

Le segment des propriétés unifamiliales est responsable du recul du marché immobilier de la
capitale au 3e trimestre.

(Photo TC Media – Archives)

REVENTE. Le troisième trimestre 2015 se conclut par une diminution de 2% des transactions sur le marché immobilier de la région de Québec. Les données compilées par la Chambre immobilière de Québec (CIQ) révèlent que 1301 propriétés ont changé de mains durant la période de juillet à septembre.

Il semble que la revente de 897 propriétés unifamiliales, en recul de 3% sur le même trimestre de l’an dernier, explique en bonne partie le repli du marché immobilier régional. Le prix de vente médian a néanmoins crû de 2% pour atteindre 250 000$. Le délai de vente moyen s’élève pour sa part à 123 jours, en hausse de 16 jours.

Pour sa part, le marché de la copropriété a été stable au 3e trimestre avec 298 reventes, une augmentation de 1%. Le prix médian a diminué de 5% pour atteindre 193 000$. Le délai de vente s’est raccourci de 2 jours, alors il en faut en moyenne 158 pour conclure une transaction.

À noter qu’il s’agissait d’une première baisse d’activité sur le marché immobilier résidentiel de la région de Québec, au cours des cinq derniers trimestres. L’élan a été interrompu.

Septembre stable

Plus spécifiquement au plus récent mois écoulé, la CIQ constate que l’immobilier résidentiel a été plutôt stable dans la région de Québec. En effet, il s’est écoulé 446 propriétés en septembre contre 448 il y a un an, pour un écart nul.

Au cours du mois de septembre, on dénombre 307 propriétés unifamiliales qui ont trouvé preneur, en hausse de 1%. À peine 6 copropriétés de moins ont été vendues au cours du 9e mois de 2015.

Par secteur

Le secteur de Sainte-Foy/Sillery/Cap-Rouge s’est démarqué en septembre avec une hausse des ventes de 55% des propriétés unifamiliales. Le prix de vente médian des 48 ventes s’élève à 297 000$, une diminution de 6%. Du côté de Lévis, 51 ventes de propriétés unifamiliales ont été conclues en septembre, une augmentation de 21%. Le prix de vente médian est de 230 000$, soit 3% de moins.

Journal de l’Habitation, membre du groupe Québec Hebdo